Demande de contact

Menu

Pour habiter

Un 1er achat ? Une envie de changer d'adresse ou de voir plus grand ?

Trouvez le bien qu'il vous faut !

Pour investir

Vous souhaitez réaliser un ivestissement rentable et pérenne ?

Trouvez le bien qu'il vous faut !

Budget

Vous donner toutes les clefs pour bien habiter, c’est notre métier

Quels impôts pour l’investissement locatif ?

Imprimer

Investissement immobilier locatif : quels impôts ?

De nombreux dispositifs, comme la loi Pinel, ont été mis en place par l’Etat et permettent aux particuliers de se constituer un patrimoine immobilier tout en allégeant leur facture fiscale. Le montant de l’imposition des revenus locatifs varie selon le dispositif, le régime d’imposition choisi et la nature de la location. Explications sur le calcul de l’impôt des revenus locatifs.

Les impôts sur les revenus générés par une location vide

Dans le cas où vous louez un bien vide, vos revenus locatifs sont imposés au titre des revenus fonciers. Deux régimes fiscaux sont alors possibles, à vous de choisir la meilleure option lors de votre déclaration pour minimiser l’impôt de vos revenus locatifs :

  • Régime du micro-foncier : vous déclarez les loyers perçus puis le fisc procède à un abattement de 30%. Vous êtes donc imposés à hauteur de 70% des loyers perçus. Ce régime est applicable uniquement si vous percevez moins de 15 000€ de revenus locatifs par an. 
  • Régime réel : vous déduisez de vos revenus locatifs les charges réelles liées à la gestion locative (intérêts d’emprunts du prêt réalisé pour l’acquisition du bien, assurance habitation propriétaire non occupant, taxe foncière, etc.). Si les charges déductibles dépassent 30 % des loyers, ce régime est à privilégier : le rendement de votre investissement locatif sera plus important.

Le saviez-vous ?  Si vous êtes intéressés par la défiscalisation, la loi Pinel vous permet de bénéficier d’un investissement locatif rentable, sous certaines conditions. Rapprochez-vous de nos conseillers pour plus d’informations.

Les impôts sur les revenus locatifs d’une location meublée

Dans ce cas, le bailleur est assimilé à une entreprise et les loyers sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Deux régimes sont aussi possibles :

  • Régime micro-BIC : applicable lorsque vous percevez moins de 70 000€ de revenus locatifs par an. Ce régime vous permet d’obtenir un abattement fiscal de 50%.
  • Régime réel : tout comme les locations vides, les charges effectives sont déductibles (frais d’entretien ou de réparation, impôts locaux, amortissement du mobilier, etc.). 

En résumé, en location vide comme en location meublée, vous avez la possibilité de réduire les impôts liés à votre investissement immobilier locatif. En bénéficiant de ces régimes fiscaux, vous optimiserez votre fiscalité immobilière et obtiendrez un investissement locatif rentable.